LE PRINTEMPS EN EXIL

angelo

Le printemps en exil entend rendre compte d’une réalité humaine, sociale et politique : celle des exilés Tunisiens arrivés en masse à Paris depuis Lampedusa suite à la chute de Ben Ali. Ils sont des milliers arrivés à Paris début 2011, parvenus à la capitale après un périple long fatigant et risqué laissant derrière eux leur terre, leur famille, leur histoire. Ils sont venus avec des rêves de liberté plein la tête. Mais très vite, la désillusion s’est emparée de beaucoup et certains finissent par rentrer en Tunisie abandonnant un ailleurs où tout semblait possible, pour se retrouver dans la réalité d’un présent où tout reste encore à construire. Ils témoignent face caméra mais aussi avec des images qu’ils ont tournées eux-mêmes avec leurs téléphones portables sur le chemin de leur exil.

Avec ce projet nous voulons donner la parole à une jeune génération en quête de liberté, dans un monde où les nouveaux médias ont ouvert un espace démocratique d’échange et de confrontation entre les peuples. Rappelons que les mouvements de protestation en Tunisie, qui ont commencé en décembre 2010, ont été largement relayés sur Internet par la jeunesse du pays qui a filmé ces événements avec ses téléphones portables pour les publier ensuite sur les réseaux sociaux. Les témoignages spontanés ont abondé sur la toile révélant l’ampleur de la révolte au monde occidental, qui sous-estimait le phénomène. Notre intention est celle d’aller au-delà des barrières fabriquées par les pouvoirs politique et médiatique. En suivant plusieurs de ces jeunes clandestins, nous voulons montrer quelle est réellement leur condition humaine. Les droits de l’homme et les accords internationaux sur la libre circulation des individus sont-ils encore d’actualité dans un monde dominé par des logiques de conservation des intérêts nationaux ? Que deviennent ces milliers d’exilés Tunisiens du printemps arabe ? Qui sont ces hommes qui ont décidé de venir en France au péril de leur vie ? Et pourquoi viennent-ils si dans leur pays on leur promet la démocratie ?

« Le printemps en exil » est une œuvre cross-média composée d’un web documentaire intégré dans une plateforme dynamique et participative, comportant une partie haute et une partie basse :

La partie haute est l’espace dédié au web documentaire (regard d’auteur, subjectivité). Dans cette partie vous sont proposées 12 vidéos de 5 minutes, soit un un peu moins d’une heure de visionnage. Vous pouvez accéder aux chapitres via la page d’accueil ou via le bouton « MENU » dans la bannière en haut à droite.

La partie basse est l’espace dédié à la participation (matière brute, information). Vous pouvez accéder à cet espace soit en scrollant vers le bas de la page, soit en cliquant sur le bouton « + d’infos ». Vous retrouverez dans cette partie du site des textes, des liens vers des articles, des vidéos publiées par des internautes, des interviews, d’autres vidéos issues de nos rushes ou encore des extraits de journaux télé ou émissions.

Participez vous aussi a cette œuvre collaborative en publiant des images, des vidéos ou encore en nous signalant des liens vers des articles ou en laissant des commentaires.